Infection urinaire : peut-on la traiter rapidement avec des plantes médicinales ?

Infection urinaire

La cystite ou l’infection des voies urinaires est un trouble très courant qui touche plusieurs individus. Il s’agit d’une irritation du système urinaire qui touche de nombreux organes du système urinaire comme la vessie, l’urètre, les uretères, et quelquefois la prostate et les reins. Habituellement, les femmes sont les plus touchées et cela est dû à sa spécificité anatomique qui est plus propice à l’infection et à la prolifération des bactéries.

La canneberge et l’arbre à thé

En réalité, la canneberge est une plante très utile pour le traitement de l’infection urinaire. Elle est dotée de certaines composantes qui empêchent les microbes de coller aux parois des voies génitales. De cette façon, ce végétal aide à prévenir les infections ou à empêcher les bactéries de se multiplier. La plante est spécifiquement indiquée en guise de prévention, en particulier chez la femme. En plus, elle peut empêcher les infections urinaires chez les hommes. Pour ce faire, les canneberges sont généralement consommées quotidiennement sous forme de jus. De même, le traitement au jus de canneberge peut limiter les récidives chez les patients atteints de cystite récurrente. Les professionnels ont aussi remarqué que le jus de canneberge est efficace pour prévenir les complications chez les femmes enceintes affectées par les cystites récurrentes. Par conséquent, la canneberge est une plante anti-infection urinaire très active, principalement utilisée pour prévenir les récidives.

L’arbre à thé peut être employé pour la cystite. Ses huiles essentielles aident à limiter les douleurs dans le bas-ventre et permettent de stopper les infections. Cette huile naturelle est connue pour ses propriétés anti-infectieuses très efficaces. Dans le cadre d’un remède naturel contre la cystite, l’huile d’arbre à thé aide à cibler la bactérie E. coli qui cause l’infection. Elle est diluée dans une huile végétale puis utilisée pour masser le bas-ventre trois à cinq fois par jour. L’utilisation topique de l’huile d’arbre à thé est sans danger. Mieux encore, c’est l’un des seuls produits utilisables pendant la grossesse. Sur femannose.com, vous pouvez trouver un traitement sans ordonnance contre les infections urinaires.

Les bourgeons d’airelle et les fleurs de Bach

La myrtille est un petit fruit connu pour ses conservateurs. Elle agit directement sur l’intestin et les voies urinaires. De ce fait, les bourgeons d’airelle peuvent être utilisés comme traitement préventif ainsi que comme remède naturel contre la cystite. Pour cela il suffit de diluer six gouttes de l’infusion de glycérine de germes de canneberge dans une cuillerée d’eau minérale. Cette mixture peut être prise matin et soir pendant un mois, soit en prophylaxie, soit dans le cadre d’un traitement.

Dans le remède traditionnel chinois, la vessie est associée au sentiment de doute, à l’insécurité, à la territorialité et à la possessivité. Les médecins traditionnels ont donc mis au point un remède naturel à base de deux fleurs de Bach : le houx et la chicorée. Aux premiers syndromes jusqu’à la guérison complète de la cystite chronique, il est nécessaire de glisser sept gouttelettes de l’élixir aux deux fleurs sous la langue. Cette démarche doit être réalisée matin et soir. L’atout de ce remède naturel est qu’il ne comporte aucune contre-indication. Les enfants peuvent également le consommer avec un demi-verre d’eau.

La busserole et l’anis vert

En général, la busserole est une plante qui peut être utilisée pour arrêter une infection urinaire dès le début. Lors des premières manifestations de la cystite, une action immédiate est nécessaire. Ensuite, vous pouvez employer les feuilles de la plante et faire une infusion jusqu’à deux fois durant la journée. Cela aide à combattre l’infection lorsqu’elle commence à s’implanter dans l’urètre. En plus, prévenez les aliments aigres et buvez des boissons alcalines pour encourager l’effet des actifs végétaux.

L’anéthol est présent dans le fenouil vert. Cette plante, avec ses principes actifs, possède des spécificités antibactériennes bien reconnues. Elle aide à combattre l’irritation du système urinaire. L’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît que ce végétal peut être utilisé en guise de médicament infection urinaire. En médecine traditionnelle, les pépins de l’anis vert sont utilisés pour limiter les risques de rechute et pour combattre la propagation des bactéries.

Les autres plantes contre les infections urinaires

Plusieurs autres plantes peuvent faciliter le traitement et la prévention de la cystite comme le bouleau, la busserole et la bruyère. Les haricots mungo et rouges sont également servis en médecine traditionnelle chinoise pour traiter les infections des voies urinaires. Enfin, les branches de céleri, la racine d’ortie et le brocoli sont également indiqués dans ce domaine. Outre cela, la majorité des plantes connues pour leurs vertus diurétiques peuvent avantager l’élimination des bactéries. Parmi ces végétaux, vous pouvez trouver le sureau noir, le cassis, le pissenlit, le genévrier et l’hémérocalle. Il y a aussi la primevère officinale et l’orthosiphon.

Les médecins recommandent des antibiotiques appropriés à l’infection bactérienne à l’origine de la cystite pour la traiter. D’autres remèdes naturels peuvent prémunir et traiter les infections urinaires. En effet, les symptômes de la cystite peuvent être soulagés avec une crème à l’argile verte. Appliquez simplement la pommade sur la zone de la vessie. Sur Internet, vous pouvez donc découvrir plus d’informations sur ce sujet.

Les différences entre le cannabis indica et sativa
Les fleurs de CBD : pourquoi et comment les consommer ?